Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
La maîtresse, ou "c'est enfantin"

La maîtresse, ou "c'est enfantin"

calins ce sont ces singes qui signent de leurs doigts enfantins et malins le long silence de nos matins d'automne un océan de sirène chavire par-dessus les tables des écoles des nuages pleins d'âmes les survolent les sages pantins tendent leurs mains...

Lire la suite

Bébé

Bébé

elle avait dessiné sur ton coeur comme sur la buée d'un verre fumé elle avait dessiné des chevaux animés de troublants soubresauts des rires qui cascadaient vraiment de bas en haut des perles d'océan qui descendaient des yeux d'amis animaux des charretés...

Lire la suite

Le temps des arc-en-ciel

Le temps des arc-en-ciel

sur un arc-en-ciel se goûte le miel du soleil et dans ses couleurs se lavent nos coeurs de toute poussière de toute manière de toute colère prisme matinal dessin idéal la terre sans pareil semblable au buvard absorbe la pluie et les grêles le vent dans...

Lire la suite

20 mars

20 mars

au printemps vingt et cent colombes sortent de leur cercueil en roulant des oeufs d'or et d'argent après les pluies et les grêles les enfants amassent les chocolats comme un trésor oublient les jeux brûlants cassent les rêves d'antan gravement ils sucent...

Lire la suite

L'aigle et l'enfant

L'aigle et l'enfant

l'enfant a déployé ses ailes au sommet d'une montagne plus noire que l'ennui ses cicatrices avaient disparu les griffes de l'aigle retenaient avec douceur son corps fragile comme du verre au bord du gouffre l'enfant se lança dans le vide surfa un instant...

Lire la suite

The last wave

The last wave

I was waiting for you when a deep and round sound came into my ears it was the tears of the mankind the sick and gigantic clamour of suffering which swept everything away it was our last way it was the last wave

Lire la suite

Accident de soleils

parfois quelques soleils et planètes se sentant à l'étroit dans l'espace se glissent subrepticement au coeur des galaxies franchissent les murs de soie du son de l'autre et atterrissent brutalement sur la terre dont ils rêvaient cela donne souvent lieu...

Lire la suite

Tremblante écorce

Tremblante écorce

entre ton corps et rien je glisserai ma main tremblante écorce entre ton corps et rien se glissent des oublis des silences et des mots parfois lourds comme plomb et parfois si légers entre ton corps et rien se glisse l'innocence la folie les étoiles les...

Lire la suite

Une chanson...

Une chanson...

dans ce vaste monde il est un bout de jardin clair comme l'aurore rouge comme l'été frais comme un soir d'hiver bleu comme le duvet d'un oisillon au printemps vrai comme la feuille tombée de l'aulne à la rivière et sur ton ombre projetée je dessinerai...

Lire la suite

<< < 10 11